L°st Parad/se 9V

sculpture bavarde & autonome.

Une figurine en plastique (une perruche), un écran oled blanc 128×32, un micro-contrôleur apparent et une source d‘énergie.
L’écran monté sur la figurine affiche des suites de mots, de néologismes sur des thématiques propres. Les mots sont générés par un programme de suffixation (création de mots par ajout de suffixes, cf. Le Robert)
Le programme choisit en démarrant dans quel champs lexical il officiera (4 champs).
Lorsqu’un mot existe (dictionnaire intégré), l‘écran s’inverse pour le signaler.

L’oiseau s’essaye aux mots de la politique, de l’amour, du statut de l’artiste, du sexe, aux maux de la vie…
L‘électronique est volontairement apparente, est solidarisée avec le socle par un simple élastique.
Le lien qui maintient les éléments ensembles est fragile, le caoutchouc vieillit mal. La tension de l’assemblage fera céder le lien, il faudra remettre un nouvel élastique.
La pièce est de fait évolutive dans son aspect plastique. Elle demande un peu de soin et d’attention (changement de la pile et de l‘élastique), un peu d’entretien.

Dimensions: ? (mm) env.

figurine plastique, écran oled blanc, µC, bois taillé, élastique, interrupteur, pile 9V